Accueil Associations Cérémonie du 11 novembre 2017 à Jau-Dignac et Loirac
Cérémonie du 11 novembre 2017 à Jau-Dignac et Loirac
C'est 10 minutes après une bourrasque de pluie et de vent que
l'anniversaire de l'armistice de 1918 marquant  la fin des combats de la
Première Guerre mondiale (1914-1918) est commémoré dans un bel
environnement rénové.
Retranché à l’intérieur de la mairie, la population a investi la route
devant le monument. En maître de cérémonie, M. James Tripota, président
de l'Amicale des anciens combattants et trésorier du souvenir français
dirige la manifestation avec efficacité et gravité comme tous les ans.
Le discours de la secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées
sobre, rappelant l'année charnière de 1917 en faisant référence à l'élan
patriotique impulsé  par G. Clemenceau, est légèrement perturbé par des
rafales de vent rendant difficile la lecture du document.
Intégrant trois jeunes porteurs, trois belles gerbes sont déposées
devant le monument. Après le recueillement et la lecture de la liste des
victimes des habitants de la commune morts pendant les guerres, le maire
salue chaleureusement les porte- drapeaux, puis rappelle le sacrifice
pour notre liberté de ces combattants ainsi que la nécessité de
perpétuer le souvenir et de garder ses expériences sordides en mémoire
pour ne pas les renouveler.
Puis tout le monde s'est dirigé vers la salle du conseil pour fêter
l'armistice par le verre de l'amitié offert par la municipalité. Un
moment intime et convivial qui favorise l'écoute des anciens qui nous
dévoilent souvent, avec émotion, un morceau de leurs histoires.
C'est 10 minutes après une bourrasque de pluie et de vent que l'anniversaire de l'armistice de 1918 marquant la fin des combats de la Première Guerre mondiale (1914-1918) est commémoré dans un bel environnement rénové.

Retranché à l’intérieur de la mairie, la population a investi la route devant le monument. En maître de cérémonie, M. James Tripota, président de l'Amicale des anciens combattants et trésorier du souvenir français dirige la manifestation avec efficacité et gravité comme tous les ans. Le discours de la secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées sobre, rappelant l'année charnière de 1917 en faisant référence à l'élan patriotique impulsé par G. Clemenceau, est légèrement perturbé par des rafales de vent rendant difficile la lecture du document.

Intégrant trois jeunes porteurs, trois belles gerbes sont déposées devant le monument. Après le recueillement et la lecture de la liste des victimes des habitants de la commune morts pendant les guerres, le maire salue chaleureusement les porte- drapeaux, puis rappelle le sacrifice pour notre liberté de ces combattants ainsi que la nécessité de perpétuer le souvenir et de garder ses expériences sordides en mémoire pour ne pas les renouveler.

Puis tout le monde s'est dirigé vers la salle du conseil pour fêter l'armistice par le verre de l'amitié offert par la municipalité. Un moment intime et convivial qui favorise l'écoute des anciens qui nous dévoilent souvent, avec émotion, un morceau de leurs histoires.